Nihil Nove

07 février 2006

Les propos scandaleux d'un ministre

Je vous prie tout d'abord de me pardonner ces quelques jours de hiatus dans la publication de NN...

Et de me laisser pousser un petit coup de gueule contre un ministre qui s'humilie en usant de propos scandaleux. Nicolas Sarkozy, le ministre de l'intérieur? Non, Azouz Begag, ministre délégué à l'égalité des chances, aujourd'hui sur LCI.

J'en ai marre de ces ministres-mobylettes, sans vrais ministères, qui ne servent qu'à faire joli. Et celui-ci est particulièrement énervant, porte-flingue de Dominique de Villepin, à tirer au juger et sur ordre sur Nicolas Sarkozy, ce coup-ci sur son projet de loi sur l'immigration, qualifié notamment d'« injuste », terme très fort.

Un des grands principes du système républicain est ce qu'on appelle solidarité gouvernementale, autrement dit la notion (dût-elle être fictive) que le Gouvernement est un seul corps avec une seule action. Même du temps de la IVème République, où des ministres ennemis passaient leur temps à se glisser des peaux de bananes sous les pieds au lieu de diriger le pays, ils gardaient cette façade d'unité.

Sur ordre du premier ministre, M. Begag foule ce principe aux pieds et s'amuse à critiquer ouvertement un membre de son Gouvernement, un projet de loi défendu par son Gouvernement. Comme le dit de manière désabusée Luc Ferry, ministre de l'éducation nationale de Jean-Pierre Raffarin, s'il avait dit le quart de la moitié de ce que déclara péremptoirement M. Begag, il aurait été démissionné dans l'heure, et avec raison.

Un ministre, ça ferme sa gueule ou sa démissionne, avait déclaré Jean-Pierre Chevènement avant de démissionner (la première ou la deuxième fois?). Et M. Begag l'a trop grande. D'ailleurs il ne sert à rien, comme tout bon ministre-mobylette. Il le dit lui-même : il est, comme trop souvent, « l'Arabe qui cache la forêt ». S'il n'est qu'un paravent, comme il le déclare lui même, la seule chose honorable à faire est justement de démissionner!

Eh bien non. C'est trop rigolo d'être ministre-mobylette, on se balade de salons dorés en plateaux de télé. Ministre-saltimbanque.

3 Comments:

  • Excellente note !!!!
    Amitiés,
    AGT

    By Anonymous Alexandre-Guillaume Tollinchi, at 14:07  

  • C'est dingue !

    Est-ce de la faute de Begag s'il n'a pas de moyen ? Est ce de sa faute s'il n'a aucune marche de manoeuvre ?
    Bien sûr que non.

    Alors tire à boulet rouge sur Villepin si ça t'amuse, et salue le courage de Begag, qui est bon et vraiment compétent.

    De plus, si tu étais pas né dans le 16, tu n'aimerais avoir un ministre comme Begag ? Histoire de te prouver qu'on peut réussir différemment ?

    Moi, malgré un parcours très classique, Begag, il me parle, il me donne du courage.

    De plus "un des grands principes du système républicain est ce qu'on appelle solidarité gouvernementale" : c'est une connerie ! Une ineptie juridique.

    Ne serait ce plutôt pas une dérive ?
    Par exemple à l'UMP, les opinions sont nombreuses sur de nombreux sujets, et c'est justement très sain !
    C'est la pluralité qui fait la force.

    Et en ce qui concerne les porte-flingues - je suis Sarkozyste convaincu - je crois que Nicolas n'a rien a envier à personne...

    N'en déplaise à AGT, cette note est facile et socialiste, à savoir hypocrite.

    By Anonymous ABOU SAYOUF !, at 14:16  

  • Y'a du débat! C'est bien!

    Est-ce sa faute s'il n'a pas de moyens ni aucune marge de manoeuvre? Oui. Tout simplement parce qu'il devrait dire: "Ou bien on me donne un vrai ministère, ou bien je démissionne." C'est ça la différence entre les vrais hommes politiques, dans le sens noble du terme, et les fantoches. Begag est un fantoche, parce qu'il n'a aucun courage politique. C'est une marionette. Alors peut être qu'il voudrait être autre chose qu'une marionette, mais en refusant d'être autre chose, il s'expose aux critiques de gens comme moi.

    P.S. Je ne suis pas né dans le 16, même si j'y vis. Je suis né à Auxerre, dans le 89, et j'ai grandi à Saint-Denis, dans le 93. Ce qui fait que je suis très fier d'habiter dans le 16 (sud, qui plus est!).

    By Blogger PEG, at 00:23  

Enregistrer un commentaire

<< Home